70 %

OFF

Liquidation

Presque

Totale

70 % des éléphants d’Afrique ont disparu en 40 ans. Ensemble, sauvons l’espèce de l’extinction.

Je partage la campagne sur

Le braconnage, perpétré de façon particulièrement cruelle, est la menace principale à la survie de l’éléphant. Destinée à alimenter le commerce illégal de l’ivoire, cette pratique barbare s’est intensifiée ces dernières années : entre 2007 et 2015, 100 000 éléphants ont été massacrés.

Il est urgent d'agir...

Des mesures contre le braconnage et des solutions pour une cohabitation harmonieuse existent. Et nous avons besoin de votre aide pour les financer.

Le drame des éléphants d'afrique en chiffres :

En 2040

Les éléphants d’Afrique auront disparu si nous n’agissons pas tout de suite.

20 000

C’est le nombre d’éléphants tués chaque année pour leur ivoire.

3 616

Comme le nombre de saisies d’ivoire effectuées en Belgique entre 2007 et 2016.

x10

Comme l'augmentation du prix de l'ivoire entre 2004 et 2018.

79

C’est le nombre de tonnes d’ivoire saisies en Chine depuis 2000, ce qui représente 10 800 éléphants.

Ensemble, nous pouvons sauver les éléphants

spacer

Le WWF a fait de la protection des éléphants sa priorité. Nous agissons sur le terrain, notamment au Malawi et en Zambie. Mais nous avons besoin de votre soutien pour mener à bien notre mission.

Grâce à vos dons, vous participez à :

  • .

    La lutte contre le braconnage en contribuant au renforcement des patrouilles de surveillance et à la création de nouvelles zones protégées pour les éléphants.

  • .

    L’amélioration de la législation sur le braconnage et de son application.

  • .

    L’organisation d’une cohabitation harmonieuse entre les hommes et les éléphants : mise en place de zones tampons et de clôtures, indemnisation des dégâts et sensibilisation à l’importance de la survie de l’éléphant.

  • .

    La diminution de la demande en ivoire en sensibilisant les consommateurs aux aspects cruels et illégaux de ce commerce.

  • .

    Un contrôle plus strict des produits issus du trafic illégal d’espèces sauvages dans les pays de transit (dont la Belgique).

Témoignages

Pauwel De Wachter, coordinateur WWF sur le terrain

« Les braconniers utilisent généralement des AK-47 ou des flèches empoisonnées, des armes qui blessent l’animal mais le ne tuent pas immédiatement. Une fois l’éléphant à terre, les braconniers coupent les tendons de l’animal de façon à ce qu’il ne puisse plus s’enfuir, le condamnant à une mort douloureuse. Et, afin que l’éléphant se vide plus vite de son sang, les braconniers s’emploient également à couper sa trompe, très sensible. »

.

Pauwel De Wachter, coordinateur WWF sur le terrain

« Malgré les efforts des autorités locales et nationales pour enrayer le braconnage, la quasi-totalité des zones protégées sont en sous-effectif et manquent de financement, de sorte qu’une gestion et une protection efficace contre le braconnage s’avèrent très compliquées. »

.